Revoir ses habitudes numériques

Le numérique a profondément transformé nos modes de vie et nos façons de travailler, dans tous les métiers et tous les secteurs. Mais à quel prix ? Les impacts environnementaux (ressources épuisables, consommation énergétique, etc), sociaux et éthiques (protection des données, accès au numérique) du numérique sont souvent méconnus.

Si l’on ne considère que les impacts environnementaux, il faut savoir qu’en matière d’impact climatique, à l’échelle mondiale le numérique connecté représente 2 à 7 fois des émission de Gaz à Effet de Serre (GES) totales d’un pays comme la France. Au delà des GES, il y a aussi de nombreux impacts sur l’eau et les minerais (l’extraction des matières premières nécessaires aux technologies numériques étant souvent très polluante, Cf. ‘la guerre des métaux rares’ de G. Pittron), puis la consommation d’électricité et enfin puis les déchets électroniques.

Au global, une grosse moitié des impacts sont côté utilisateurs (c.a.d les terminaux informatiques (ordinateurs, tablettes, smartphones…) dont la seule construction représente déjà la moitié des émissions de GES du cycle de vie total de l’équipement; le reste des impacts étant du côté du réseau (tout le maillage internet filaire et hertzien) et des centres de calculs (où sont généralement localisés les serveurs informatiques).

Non seulement l’emprunte du numérique est considérable mais surtout sa croissance est extrêmemen rapide. Actuellement les émissions de GES du numérique, à l’échelle mondiale, se situent entre 1,5 à 2GT de CO2, soit 1,5x celles du transport aérien mondial ! Or le numérique connait une croissance de 9% / an (c.a.d doublement en 8 ans)… pourtant, pour pouvoir rester dans les objectifs de réduction de GES de l’accord de Paris, il faudrait baisser nos GES de 4 à 5% par an…

L’empreinte carbone du numérique par habitant est également très mal répartie dans le monde: en moyenne 1,2t/personne aux Etats-Unis, mais seulement 60kg en Afrique.

Une 1ère règle de base pour les individus est donc d’utiliser moins d’équipements numériques, et d’utiliser ceux en leur possession plus longtemps. Mais Comment faire durer des équipements ? Surtout quand même les consomm’acteurs n’acceptent pas d’utiliser du matériel d’occasion ? L’Indice de réparabilité de ses équipements est à surveiller de près. Certains constructeurs comme Fairphone sont exemplaires en là matière… d’autres beaucoup moins, comme Apple par exemple, et nous ne parlons pas des scandales d’obsolescence programmée…

Par ailleurs, ce sont certains mésusages qui grèvent: ex la vidéo est de plus en plus consommatrice (une tendance à la hausse avec la télévision 4K puis 8K, la démocratisation des services de streaming…) et représente à elle seule 90% du traffic mondial sur les réseaux – pour un flux à 90% destiné au “loisir” (films/séries télévisés, porno, musique).

Une seconde règle de de revoir ses habitudes concernant les vidéos:

  • Télécharger au lieu de streamer, quand c’est possible. En effet le streaming est plus consommateur de ressources et le volume de données échangés sur le réseau est plus grand, pour une qualité vidéo identique.
  • Pour regarder la télévision, Privilégier la TNT vs. vidéo sur ADSL/fibre optique. La TNT c’est déjà du HD.
  • Concernant la lecture de vidéo depuis son smartphone:
    • regarder une video HD sur son smartphone en 3/4G a un très fort impact environnemental ( cf. article du Shift Project (Lien: https://theshiftproject.org/article/climat-insoutenable-usage-video/. En mobilité, préferrez la lecture de vidéo via Wifi à la 3/4G; et dans tous les cas, baissez la résolution (qualité) de lecture de la vidéo (sur un écran de smartphone très petit, vous ne verrez pas la différence, mais la planète si!)
  • Désactivez la lecture automatique des vidéos

Quelques autre conseils:

  • Eteignez votre box Internet lorsque vous dormez. Allumés 24h sur 24, ces boitiers consomment autant d’électricité que 10 ordinateurs portables branchés 5h/jour… votre portefeuille vous remerciera.
  • Eteignez votre (vos ?) smartphones lorsque vous dormez. Non seulement cela réduira votre utilisation du réseau (car un smartphone reste connecté) mais cela aura aussi pour effet d’allonger la durée de vie de votre batterie.
  • Changez votre moteur de recherche

Pour en savoir plus, voici des pointeurs utiles:

  • L’association Point de M.I.R.E effectue des actions de sensibilisation sur les impacts cachés du numérique pour le grand public et les entreprises. Cette association a également un festival cinématographique annuel sur ces thématiques. Lien: http://www.point-de-mir.com/
  • L’association GreenIT publie également des pour ses membres un recueil de bonnes pratiques. Lien: https://www.greenit.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *